L’actualité de la semaine aux Nations unies (22-29 Mai)

22 Mai 2017

-Le HCR a annoncé le renforcement de sa présence et de ses programmes en Libye pour répondre à la détérioration de la crise humanitaire qui résulte du conflit. Filippo Grandi, le chef du HCR, s’est rendu sur place afin d’évaluer la situation. Près d’1,3 millions de Libyens seraient aujourd’hui en situation de besoin imminent d’une assistance humanitaire

– Le conseil de sécurité condamne le tir d’essai  d’un missile balistique par la Corée du Nord, s’accordant à l’unanimité sur la nécessité de prendre toutes les mesures nécessaires pour contraindre la Corée du Nord à stopper son programme d’armement, qui dure maintenant 2006. Les membres du CS ont également fait part de leur inquiétude face à la répétition des tests de missiles Nords Coréens, et ont appelée le Comité 718 (en charge des sanctions contre la Corée du Nord), de redoubler d’efforts

-Via une téléconférence, à New York, Staffan de Mistura, l’envoyé spécial des Nations unies pour la Syrie a fait le point sur la situation en Syrie. Il a notamment salué les amélioration sur le terrain depuis les pourparlers d’Astana en Décembre dernier, l’utilisation des bombes aériennes étant beaucoup moins important.     Néanmoins, il reste de nombreuses zones d’incertitudes, et les combats auraient repris dans certaines zones entre forces rebelles et gouvernementales selon Mistura. L’envoyé spécial en Syrie a également salué la perte de terrain de l’Etat Islamique et confirmé la probable tenue d’une nouvelle cession de pourparler, qui devrait avoir lieu en Juin

-L’Office des migrations internationales poursuit actuellement un important travail de déploiement en RDC, afin de répondre au besoin urgent de près de 27000 personnes déplacées. Plusieurs fonds ont été accordés, l’agence suédoise pour le développement octroyant 183000 dollars à l’OIM pour effectuer  au mieux son travail sur le terrain.  Le Congo, en proie à une nouvelle guerre civile, est aujourd’hui le pays le plus affecté au monde par les déplacements de populations, 3,7 millions de déplacés étant recensé in Avril 2017.

-Un groupe d’experts des droits de l’homme mandatés par les Nations Unies ont urgé le gouvernement Indonésien de procéder à la libération d’un homme condamné pour blasphème, demandant également à l’Indonésie d’assouplir sa législation.

– Ján Kubiš, chef de la mission d’assistance humanitaire en Irak a annoncé devant le CS  que Antonio Gueterres avait recu de a part des autorités Irakiennes le plan de reconstruction du pays après la chute de l’Etat Islamique, dont les jours sont comptés.  Mr Kubis a rappelé les préoccupations des Nations Unies, affirmant que la reconstruction de l’Irak devait se faire dans la paix et le respect des minorités (notamment sunnites et Kurdes), rappelant les risques d’une autre guerre civile. il a également annoncé que les autorités du Kurdistan prévoyaient un référendum de consultation, qui pourrait donner lieu par la suite à une déclaration d’indépendance. Kubis a également mis l’accent sur le besoin imminent de restructurer les zones grises » et de juger au plus vite tout les responsables des crimes commis par l’Etat islamique

-L’envoyé spécial des nations Unies au Yémen a alerté cette semaine sur la situation des « Bahai », une minorité musulmane dont les persécutions des membres s’est accéléré au cours des dernières semaines dans la capitale Sanaa. Le rapporteur sp’aical a également dénoncé les arrestations massives par les autorités Bahais dans un but de leur faire renier leur foi. La minorité Bahais est également persécuté en Iran, où leurs membres sont considérés comme des apostats.

23 Mai 2017

-Selon l’Unicef, la vie des enfants dans certaines zones de Birmanie reste critique, malgré des progrès encourageants. Il resterait ainsi près de 2,2 millions d’enfants en besoin d’une meilleure asssitance humanitaire. Près de 150 enfants seraient morts chaque jour, notamment dans la région du Rakhine, où la situation des Rohingyas rend encore plus important le besoin d’assistance humanitaire.

-Un an après la tenue du sommet mondial humanitaire à Istanbul, le secrétariat général des Nations Unies a rappelé cette semaine la nécessité de renforcer l’aide humanitaire qui seule ne peut néanmoins pas subvenir au moyens des plus démunis.  Antonio Gueterres a notamment plébiscité le processus du New Way of Workink, qui implique la participation et la coordination entre de nombreux acteurs, pas forcément membre des Nations Unies (ONG), comme un mode d’action optimal pour l’action humanitaire

-L’ONU a annoncé la mort au Mali de deux casques bleus dans une attaque alors qu’il effectuaient une patrouille. Les deux hommes intervenaient dans le cadre de l’opération MINUSMA de maintien de la paix au Mali.  Cette attaque survient dans un cadre de nouvelles tensions, plusieurs agressions perpétrés par des groupes armés auraient été dénombrés au cours des dernières semaines sur des civils et les forces maliennes.

24 Mai 2017.

-L’agence de l’ONU a annoncé avoir renforcé de 36 millions son aide au Burundi, le pays étant actuellement considéré’ comme  l’une des zones les plus importantes de conflit en Afrique.  Depuis 2015, plus de 410000 personnes ont été forcés de quitter leur maison, les prévisions estimant que le total de déplacés à la fin de l’année pourrait atteindre les 1 millions.  Le HCR a ainsi augmenté ses fonds sur le terrain, afin de préparer au plus vite des infrastructures dans le but d’accueillir les personnes déplacés.

-L’UNICEF a alerté d’un risque de famine en république démocratique du Congo, insistant sur la situation critique de plus de 40000 enfants qui souffriraient de grave malnutrition.  Les victimes sont principalement situés dans la région du kasai, où la guerre s’est accéléré au cours des derniers mois, rendant presque impossible l’accès à cette zone pour des convois humanitaires.

-Les conflits situés dans les pays du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord menaceraient aujourd’hui près de 24 millions d’enfants, a annoncé l’UNICEF.  L’organisation a notamment alerté sur les risques sanitaires produit par les situations de guerre, le non accès à une eau potable ou a des sanitaires propres causant de nombreuses maladies chez des populations de plus en plus vulnérables.  Sur le seul territoire Syrien, plus de 5,8 millions d’enfants seraient en besoin d’un octroi imminent d’aide humanitaire, ce qui est d’autant plus rendu difficile par le ciblage par les forces militaires des infrastructures médicales (20 par mois environ en Syrie).

25 Mai 2017

-S’adressant au conseil de sécurité des nations unies, Antonio Guterres a réitéré sa volonté de mettre un terme aux attaques contre des hopitaux  qui interviennent régulièrement notamment au Moyen-Orient.  Il a également rappelé la résolution 2286 du conseil de sécurité, adopté l’année dernière qui force les Etats à prendre les mesures nécessaires pour empêcher que les hopitaux  et les personnels engagés dans des missions humanitaires deviennent des cibles du conflit. Citant plusieurs sources, Guterres a également critiqué le fait que cette résolution ne soit pas appliqué sur le terrain, plus de 20 pays dans le monde ayant été le théatre d’attaques contre des hopitaux ou des membres d’organisation humanitaire l’an dernier (400 attaques auraient été recensés en 2016 en Syrie).

-Alors que se tenait la semaine dernière le G7, l’UNICEF a incité les membres du sommet à adopter son plan d’action pour venir en aide aux réfugiés en Méditerranée. Le plan se résume en plusieurs points: protéger les réfugiés de l’exploitation et la violence, En terminer avec la détention d’enfants entrés illégalement et encourager des pratiques alternatives, essayer dans la mesure du possible de ne pas séparer les familles,  donner accès à des services d’éducation et de santé à tous les enfants. La situation est d’autant plus importante que 26 000 enfants ont été recensés comme voyageant seul en Italie au cours de l’année écoulé, les laissant de plus en plus  à la merci des réseaux de trafiquants.

-26 Mai 2017

-Un envoyé des Nations Unies a demandé l’octroi d’une aide supplémentaire dans la Republique de Centrafrique,  où près de la totalité de la ville de Birba a été déplacé la semaine dernière.  Le OCHA a annoncé que plus de 41000 personnes ont été forcés de quitter leur maison entre le 15 et le 18 mai, après une escalade sans précédent des violences dans la région. L’ONU craint également l’émergence d’un conflit ethnique dans la région, qui pourrait causer encore plus de victimes civiles.

-L’OIM a annoncé que la situation à Mosoul était critique, près de 10000 personnes tenteraient chaque jour de quitter la ville, malgré les risques très élevés dans une zone toujours en guerre.  De nombreuses victimes fuient de nuit, tentant d’atteindre désespérément les bases militaires Irakiennes les plus proches où ils sont ensuite pris en charge.  Le 23 mai dernier, l’OMI a recensé plus de 370000 personne réfugiés dans des camps de réfugiés après avoir quitté la ville, dont une partie reste encore sous le contrôle de l’Etat Islamique.

-29 Mai 2017

-Dans une tribune paru dans le Boston Globe, le secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres a une nouvelle fois demandé plus de moyens aux forces des Nations Unies sur le terrain, exprimant son inquiétude par rapport aux objectifs des forces d’opérations, souvent disproportionnés.  Les casques bleus sont notamment déployés dans des endroits où leurs rôle est très limité par le peu de soutien qu’ils reçoivent des gouvernements, qui les voient souvent comme une entrave à leurs objectifs d’expansion et de poursuite de la guerre.  Mr Guterres a appelé à la poursuite des réformes,  demandant notamment un plus grand soutien en rappelant les bénéfices qu’ont apportés les missions de maintien de la paix au cours des 50 dernières années. Les missions de maintien de la paix seraient également 8 fois plus économiques que celles réalisés seul par les Etats Unis, notamment du fait d’un déploiement optimisé de troupes et de moyens militaire. Aujourd’hui, 44 missions de maintiens de la paix ont réussi leurs objectifs et 2 (Liberia et Cote d’Ivoire) devraient être achevé au cours de l’année.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :